états premiers

samedi 2 novembre 2013, par Jean-Marc Undriener

états provisoires d’un poème | en l’état
(finalement paru, sous une autre forme dans le numéro 25 de la revue N47)

(un




— partir comme. direction c’est accessoire. bon pour rien. quelque chose, il y a quelque chose à creuser là. alors creuser. notes pour tenir. vide. des mots blancs. rien vierge jamais, pourtant.




— fatigue mais continuer. il n’y aura d’épuisement qu’au bout. un craquement de nerfs. mais continuer tant que la tête fait masse. tant que le tout tient. tenir c’est toujours à prendre. debout, tout est debout. tout encore pas encore plié.




— ce sera à la fin sans ordre. on y verra ce qu’on veut. fin d’un homme sans doute plus sûr. marcher vers la fin. fin d’homme c’est triste un peu mais ça passe. quand on est seul ça passe. sans doute. et vite même. qui pour faire attention. qui pour assister quand il n’y a de proche rien et qu’on est là segmenté. alors personne.




— ça va passer mais pour l’instant pas. reste coincé en boule. merde faut tout avoir bien raté pour finir bas comme ça. finir et ou continuer, pareil et même. c’est des complexes. des choses compliquées de raté, ça. raté et taré. raté parce que taré et inverse aussi ça marche. l’humeur au tapis. baise la gueule. point.




— au fond même pas mal, les coups qui pleuvent. bleu le corps à force mais toujours un et debout et seul. au fond seul. à attendre la suite. attendre un peu et après quoi. cicatriser c’est toujours remis. plus tard. plus tard, oui.




— ce qui pousse à écrire à part ennui. à part ça rien. rien de bon. ce qui pousse rien de bon. c’est au fond que ça pousse mal. dessous le dessous. le tout en croûte de mots pour dire — à la fin — pareil ou même. le pourrissement. station couché. fatigue trop.







4 Messages

  • états premiers Le 14 novembre 2013 à 10:40, par denis hamel

    il faut que tu arrêtes de te regarder écrire.

    • états premiers Le 14 novembre 2013 à 12:43, par Jean-Marc Undriener

      Il faut que tu arrêtes de me regarder écrire, alors.

    • états premiers - contre expertise Le 20 décembre 2013 à 09:55, par Patrice Cazelles

      S’écouter écrire c’est bien le mieux que puisse faire un écrivain pour comprendre où peut le mener le travail sur l’écriture, travail qui révèle par là ce que « le monde » lui doit. S’écouter écrire c’est traduire le monde, un peintre aussi ne fait que peindre la peinture …

  • états premiers (sublime) Le 29 septembre 2016 à 14:25, par Joe-Juliette

    J’adore vos écrits


CONNEXION