A. l’objet même

dimanche 7 octobre 2012, par Jean-Marc Undriener



JPEG

donc ça commence là. ce cartable. je le traîne depuis plus de cinq ans. je ne me souviens pas exactement. il est en cuir. il supporte des charges importantes. il date du début des années quatre-vingt. on me l’a donné. qui me l’a donné, ce n’est pas important. il supporte des charges importantes. avant, j’en avais un, beaucoup plus petit. puis on m’a donné celui-là. il avait des lanières pour être porté sur le dos. il supporte des charges importantes. j’ai rangé les lanières dans un tiroir. il supporte des charges importantes. parfois j’ai mal au bras. il pèse à l’instant où j’écris six kilos & neuf cents grammes. il est parfois plus lourd. parfois moins. tout dépend. la différence, c’est souvent les cahiers. ou l’ordinateur. parfois, je transporte l’ordinateur dedans. je n’ai pas de sacoche pour l’ordinateur. j’ai le cartable. le cartable sert à ça. aussi.




JPEG

quand on l’ouvre, on se rend compte qu’il peut contenir un volume impressionnant compte tenu de sa taille. longueur quarante cinq. hauteur trente. largeur entre quinze & vingt. tout dépend de ce qu’on y range, rentre, fourre, bourre. il se compose de trois soufflets, d’un poche intérieure à fermeture éclair. de deux poches extérieures d’un largeur approximative de vingt centimètres. à première vue, ce n’est pas rangé. il n’y a pas d’ordre. pas de tri. quand on commence à le vider, on se rend compte que ce n’est pas rangé. qu’il n’y a pas d’ordre. pas de tri. aucune cohérence. & puis peut-être que si. peut-être qu’il y a tout ça. & qu’on n’en sait rien. on ne se pose pas la question. on s’en fout un peu.




JPEG
il est vide. ça prend déjà du temps de le vider. si on jette tout hors en vrac, en empilant, alors ça fait un tas qui s’effondre peu à peu. très vite il y en a de partout. c’est répandu. il est vide. on fouille une dernière fois des fois que. non. il est vide. il ne pèse plus rien. béant. il est vide. on peut commencer l’inventaire. l’inventaire il faut le faire méthodiquement. il faut choisir comment. il faut savoir. & puis non. on verra bien. ça se groupera bien tout seul. on triera après. après il faudra trier.










CONNEXION